Quantcast

Travailleurs : Des réponses à vos questions

  • ?

    Est-ce que mon syndicat va encore pouvoir me référer à des employeurs? +

    Despuis le 9 septembre, votre syndicat doit détenir un permis pour être en droit de vous référer par le biais du service de référence de l’industrie de la construction à chaque fois que le besoin de main-d’œuvre d’un employeur aura été exprimé sur le Carnet référence construction. L’association titulaire de permis peut alors demander des précisions, communiquer sa propre liste à l’employeur et faire valoir des candidats.
  • ?

    Si je ne remplis pas mon profil professionnel, est-ce que ça veut dire que je ne serai pas référé? +

    Non, vous serez tout de même référé, quoique de façon moins efficace que vos collègues qui l’ont rempli. On ne prendra compte que de votre métier et de votre région d’appartenance. Avec les nouvelles possibilités de recherches avancées, qui permettent aux employeurs de spécifier les compétences professionnelles qu’ils recherchent, le système de référence sélectionnera les candidats référés selon les informations spécifiques contenues dans les profils. Plus votre profil est précis, plus les emplois que les employeurs vous proposeront correspondront à vos attentes.
  • ?

    Je connais plusieurs employeurs qui apprécient mon travail et qui me proposent les emplois dont j’ai besoin. Est-ce que je vais pouvoir continuer de cette façon? +

    Oui. C’est ce qui s’appelle de l’embauche directe. Ces employeurs pourront vous appeler directement et vous proposer un emploi, comme auparavant. L’employeur sera toujours tenu de déclarer votre embauche à la CCQ, ce qui se fera désormais à travers le Carnet référence construction.
  • ?

    Est-ce qu’il y a des trucs pour que mon nom sorte plus souvent? +

    Les travailleurs référés par le Carnet référence construction seront sélectionnés de façon aléatoire parmi les travailleurs dont le profil indique qu’ils correspondent aux besoins de la demande de l’employeur. La meilleure façon de vous faire valoir est de vous assurer d’être le plus précis possible dans ce que vous inscrivez dans votre profil.
  • ?

    Je sais comment poser des cloisons de type Duraform, mais je n’aime pas faire cette tâche-là. Si j’enlève le crochet devant cette tâche dans mon profil, est-ce que le système va tout de même me référer pour un emploi dans lequel je devrai faire ça? +

    C’est très peu probable, mais pas impossible. Si l’employeur a spécifié cette compétence dans sa demande, la liste générée par le système va automatiquement donner priorité à ceux qui ont indiqué vouloir être référés pour des emplois dans lesquels ils vont poser des cloisons de type Duraform. Pour que vous soyez référé après avoir enlevé le crochet, il faudrait que le bassin de main-d’œuvre disponible soit si pauvre qu’il n’y ait personne d’autre dans votre région qui a indiqué son intérêt pour la pose de cloisons de type Duraform.

    Quant aux associations titulaires de permis, elles feront le choix des travailleurs répondant aux critères qu’elles réfèrent selon leurs propres façons de faire.

  • ?

    Est-ce que le choix des noms à référer se fait encore sur la base du nombre d’heures accumulées? +

    Non. Le système privilégie les critères demandés par les employeurs et fait ensuite une sélection aléatoire parmi les travailleurs dont le profil correspond aux demandes. Le nombre d’heures travaillées est est pris en compte seulement dans l’ordre d’apparition des noms sur la liste transmise par la CCQ.
  • ?

    Est-ce que je suis obligé de remplir mon profil professionnel? +

    Non. La seule obligation du travailleur, tel que défini par la Loi 20, est qu’il doit indiquer sa disponibilité à être référé. Cela est une des composantes du Profil professionnel.
  • ?

    Est-ce que je peux demander d’être référé même si j’ai un emploi? +

    Si vous avez coché la case appropriée dans votre profil professionnel, vous pourrez effectivement être référé à un autre employeur même si vous avez un emploi.
  • ?

    Qui peut consulter mon profil professionnel? +

    Vous contrôlez l’accès à votre profil professionnel. Si vous décidez de le rendre accessible, les employeurs qui reçoivent votre nom en référence pourront consulter votre profil de manière à mieux apprécier vos compétences. C’est vous qui décidez.
  • ?

    Est-ce que les femmes bénéficient d’un service de référence priorisée tel que c’était le cas avant? +

    Oui, en effet chaque liste fournie par la CCQ à l’employeur présentera les femmes correspondant aux critères spécifiés en début de liste, sans les considérer dans le total des travailleurs référés.
  • ?

    Combien de temps ça va me prendre pour compléter mon profil professionnel? +

    Il vous prendra environ 10 à 15 minutes pour compléter votre profil professionnel au complet.
  • ?

    Qu’est-ce que votre statut d’emploi? +

    Votre statut d’emploi indique votre disponibilité actuelle et est mis à jour lorsque les employeurs effectuent des avis d’embauches ou de fin d’emploi ou lorsque la Commission de la construction du Québec (CCQ) effectue la vérification de ses listes de disponibilité (bassins de main-d’œuvre). Une personne est considérée disponible lorsqu’elle est sans emploi et est considérée non disponible lorsqu’elle a un emploi ou ne peut occuper un emploi pour une raison spécifique.
  • ?

    Qu’est-ce que votre statut de référence? +

    Votre statut de référence vous permet d’indiquer si vous désirez être référé lorsque vous travaillez (non disponible) ou à l’inverse, de ne pas l’être même si vous ne travaillez pas (disponible).

Employeurs : Des réponses à vos questions

  • ?

    Est-ce que je peux continuer de demander des références aux représentants syndicaux avec qui je travaille déjà? +

    Oui, mais vous ne devez communiquer avec eux qu’une fois que vous aurez déclaré votre besoin de main-d’œuvre sur le Carnet référence construction. Si l’association syndicale est titulaire de permis, elle sera de toute façon informée de votre demande en même temps que la CCQ. Elle peut alors vous demander des précisions sur votre besoin, vous communiquer sa propre liste et faire valoir des candidats particuliers sur cette liste. Les autres associations titulaires de permis pourront faire de même.
  • ?

    Qu’est-ce qui me garantit que la liste répondra à mes besoins? +

    Avec les nouvelles possibilités de recherches avancées, vous pouvez spécifier les compétences professionnelles que vous désirez. Le système de référence sélectionnera les candidats référés selon les informations spécifiques contenues dans les profils en relation avec vos attentes. Pour chaque poste à combler, vous recevrez un nombre prédéterminé de candidats qui, si le bassin de main-d’œuvre le permet, répondront à tous vos critères, en plus d’être disponibles à l’emploi et de résider dans la région de l’emploi offert. Vous pourrez aussi ajouter des commentaires spécifiques à votre demande.

    On peut donc garantir que la liste de la CCQ contiendra les candidats avec la meilleure adéquation à vos besoins. Par ailleurs, les associations titulaires de permis pourront également porter des candidats à votre attention selon leurs propres critères. Le choix final demeurera le vôtre.

  • ?

    Je dispose d’un réseau de contacts auprès de travailleurs et j’ai l’habitude de les contacter directement. Est-ce que je vais pouvoir continuer de cette façon? +

    Oui. C’est ce qui s’appelle de l’embauche directe. Vous pouvez proposer un emploi à un travailleur que vous connaissez, comme auparavant. La seule différence est que vous devrez utiliser le Carnet référence construction pour communiquer vos avis d’embauche à la CCQ.
  • ?

    À partir du 9 septembre, comment seront classés les candidats dans les listes du Carnet référence construction? +

    Les travailleurs référés par le Carnet référence construction seront sélectionnés premièrement selon la correspondance avec les critères de votre demande, puis, aléatoirement entre les travailleurs sans emploi et les travailleurs ayant demandé d’être référés malgré qu’ils travaillent. Si le bassin ne contient pas suffisamment de candidats répondant à tous les critères, le système sélectionnera des travailleurs dont le profil correspond partiellement, jusqu’à former une liste comptant le nombre requis de références. Conformément au règlement, les femmes seront référées en premier.
  • ?

    À partir du 9 septembre, quelles informations la liste du Carnet référence construction présentera-t-elle? +

    La liste présentera le nom des travailleurs, leurs informations personnelles, leur statut d’emploi, leur niveau de correspondance aux critères demandés et les liens vers leur profil professionnel (s’ils en ont autorisé l’accès).
  • ?

    En combien de temps aurai-je toutes les listes en main? +

    À partir du 9 septembre, dès que vous soumettrez une demande de main-d’œuvre à travers le Carnet référence construction, une première liste générée par le système vous sera envoyée pratiquement en temps réel. Les associations titulaires de permis auront 48 heures pour vous référer leurs candidats. Dans les cas les plus longs, vous aurez donc toutes les listes en main après deux jours. Notez bien que, si vous modifiez votre demande, les délais sont remis à zéro.
  • ?

    Il existe des situations d’urgence où je ne pourrai pas passer par le Carnet référence construction. Qu’est-ce que je dois faire? +

    Ces situations d’urgence sont définies par le règlement sur la référence et correspondent aux définitions utilisées dans les quatre grandes conventions collectives 2010-2013, soit une situation lors de laquelle des travaux doivent être exécutés sans délai pour éviter des dommages matériels à l’employeur ou au donneur d’ouvrage ou un danger pour la santé ou la sécurité du public. Si une telle situation se produit, vous pouvez contacter une association syndicale directement pour pallier cette situation extraordinaire. Les associations titulaires de permis soumettront la liste des travailleurs référés et mentionneront que l’employeur invoquait une situation d’urgence. De votre côté, il faudra que vous utilisiez le Carnet pour soumettre un rapport justificatif dans les 48 heures.

    La CCQ sera vigilante sur l’utilisation de cette mesure d’exception. Par exemple, un manque de planification ne constitue jamais une situation d’urgence.

  • ?

    Une fois que j’ai soumis une demande par le Carnet référence construction, est-ce que toutes mes communications doivent se faire à travers ce système? +

    Non. Dès que la demande est soumise, vous pouvez communiquer avec les intervenants de la manière de votre choix. Notez bien que l’action de référer devra toutefois toujours passer par le Carnet.
  • ?

    Est-ce que le Carnet référence construction validera si un salarié référé par une association titulaire de permis a déjà été référé par le système? +

    Non, le système ne valide pas les listes des associations titulaires de permis.
  • ?

    Est-ce que le Carnet référence construction proposera des listes provinciales? +

    Non, le système fonctionne par région.
  • ?

    Est-ce que le service de référence personnalisée va encore exister pour aider l’employeur à trouver des salariés? +

    Oui, le service demeure le même si l’employeur n’a pas été en mesure de trouver le salarié qu’il lui fallait parmi ceux référés sur les listes reçues.
  • ?

    Qu’est-ce que le service de référence personnalisée offre de plus pour les employeurs? +

    Si l’employeur ne trouve pas ce qu’il lui faut parmi les listes, le service de référence personnalisée lui est offert. L’équipe prend le temps de contacter les salariés et de cibler ceux qui correspondent le mieux aux besoins de l’employeur. De plus, un suivi est assuré auprès de l’employeur après qu’une liste ait été soumise pour valider l’atteinte des objectifs de référence.
  • ?

    Comment puis-je compléter mes avis d’embauches et de mise à pied après le 9 septembre? +

    À partir du 9 septembre prochain, les avis d’embauche et de mise à pied devront être faits exclusivement à travers les services en ligne de la CCQ. En effet, dans la foulée de l’implantation du Carnet référence construction, les formalités administratives liées à la gestion de la main-d’œuvre seront rassemblées sur la même plateforme. Nous offrirons toutefois une période transitoire pendant laquelle vous pourrez contacter notre service à la clientèle au 1 877 973-5383 pour nous informer de vos avis d’embauche et de mise à pied.

Associations titulaires de permis : Des réponses à vos questions

  • ?

    À partir du 9 septembre, qui aura le droit de référer des travailleurs? +

    Seules la CCQ et les associations titulaires d’un permis auront le droit de référer des candidats.

    Une fois que le besoin de main-d’œuvre a été déclaré sur le Carnet référence construction, le système génère une liste et toutes les associations titulaires de permis sont invitées simultanément à référer leurs propres travailleurs. Ce sont les seuls intervenants qui ont légalement le droit de faire parvenir des listes des travailleurs à des employeurs. Le règlement n’empêche toutefois pas un employeur de référer un travailleur à un autre employeur, mais ce sera de façon informelle, à l’extérieur du système.

  • ?

    Comment puis-je me procurer un permis au nom de mon association pour accéder au Carnet référence construction? +

    Vous devez en faire la demande au Bureau des permis.
  • ?

    Quelles sont les associations qui peuvent demander un permis pour référer de la main-d’œuvre? +

    Il s’agit des associations qui figurent à la Loi 20. On parle donc des associations syndicales de l’industrie, des associations patronales et de certaines corporations d’entrepreneurs spécialisés.
  • ?

    Est-ce que les listes de travailleurs qui seront transmises aux employeurs tiendront compte des règles et des dispositions prévues aux conventions collectives concernant la mobilité de la main-d’œuvre? +

    Les listes sont générées par région en lien à l’article 35 du Règlement sur la mobilité de la main-d’œuvre de l’industrie de la construction. L’employeur devra donc vérifier les modalités de mobilité de la main-d’œuvre des conventions collectives en vigueur.
  • ?

    Après le 9 septembre, est-ce que les employeurs seront encore tenus de faire connaître la source des travailleurs embauchés? +

    Oui, cette information continuera de faire partie des avis d’embauche transmis à la CCQ.
  • ?

    À partir du 9 septembre, les employeurs pourront-ils continuer de faire de l’embauche directe sans passer par le Carnet référence construction? +

    Oui. Chaque employeur peut choisir sa main-d’œuvre comme il l’entend. Le Carnet s’attarde au processus de référence de l’industrie afin de le rendre plus transparent, il n’est pas conçu pour être le guichet unique des processus d’embauches. La plupart des embauches continueront de se faire à travers le réseau informel des employeurs, comme aujourd’hui. Toutefois, l’utilisation du Carnet sera obligatoire dès qu’un employeur désire se faire référer des travailleurs.
  • ?

    On entend dire que certaines associations syndicales pourraient recommander à leurs membres de ne pas remplir leur profil professionnel. Que se passera-t-il dans une situation comme celle-là? +

    La Loi 20 prévoit certaines infractions dont celle visant l’entrave des activités du Carnet référence construction. Entraver les activités du service de référence, c’est porter atteinte au bon déroulement de ses activités, c’est d’y faire obstacle. Une association qui incite tous ses membres à indiquer qu’ils ne sont pas « disponibles » afin de les exclure du système pourrait notamment être reconnu coupable d’entrave.
  • ?

    Est-ce que les associations syndicales seront informées si un de leurs membres est référé ou si on lui demande de mettre à jour son profil? +

    Non.